NOTION CLÉ DE LA LINGUISTIQUE

Comment qualifier et se repérer dans l’offre de formation de français
pour mieux se repérer entre les différents dispositifs et mieux orienter les apprenants ?
Date de publication : 28 mars 2017

L’offre d’apprentissage du français portée par les structures de proximité est très riche et il est souvent difficile de s’y repérer. En proposant une cartographie de cette offre, Réseau Alpha s’applique à la rendre plus lisible et plus accessible. Le mémoire réalisé par Sarah Matei, chargée de mission à Réseau Alpha en 2016 retrace cette réflexion qui a présidé la refonte du site internet.



« Cours de français langue étrangère », « alphabétisation » « ateliers sociolinguistiques », « ASL pré-emploi », « acquisition des savoirs de base », « atelier de français langue d’intégration » etc., les dénominations des actions de proximité pour l’apprentissage de la langue française sont aussi variées que les pratiques et finalités qu’elles recouvrent. Elles ont en commun de s’adresser à des publics qui souhaitent améliorer leur maîtrise de la langue française et sont nombreuses et variées en Ile-de-France, première région en termes d’immigration. 

Sur son site internet, l’association Réseau Alpha recense les structures franciliennes de proximité et leurs actions de formation de français à destination des migrants.  Or comment caractériser une offre d’apprentissage du français de proximité, complexe et disparate, pour la rendre accessible à tous, structurée et cohérente –c’est-à-dire créer des passerelles entre les formations ? Sur quels critères fonder la typologie ?




L’évolution du profil et des besoins linguistiques des migrants, le développement d’une réponse associative dès les années 1960 puis institutionnelle à partir des années 1990 donnent un éclairage sur la structuration de ce secteur informel. Associations, centres socioculturels, cours municipaux dessinent progressivement une offre d’apprentissage complexe, influencée par la formation professionnelle et la lutte contre l’illettrisme.

Derrière l’apparente hétérogénéité de l’offre linguistique de proximité, les cadres de référence pour la formation linguistique et professionnelle permettent d’identifier certains traits communs. Les actions de formation tendent à considérer l’apprenant comme un acteur social pour qui la langue est un vecteur d’autonomie sociale et civique, d’insertion professionnelle. Les finalités sont multiples et renvoient à la notion d’objectif qui s’impose alors comme un critère transcendant toutes les formations. C’est donc celui-ci qu’a choisi Réseau Alpha pour repenser le référencement de l’offre linguistique de proximité régionale.




L’objectif dessine un parcours, et c’est tout l’enjeu de la cohérence des dispositifs de formation : garantir à chacun un parcours continu où s’alternent étapes de formation linguistique et périodes de transition. Cette continuité de la formation est d’autant plus importante pour les migrants, que la connaissance du français s’institutionnalise comme une condition du séjour en France et de la naturalisation. Si l’objectif poursuivi par les apprenants est davantage pris en compte par ces acteurs, en faire un critère clé de référencement de l’offre sur le site est aussi un pas vers une plus grande professionnalisation.


En savoir plus