NOTION CLÉ DE LA LINGUISTIQUE

Formation diplômante, qualifiante, certifiante... comment s'y retrouver ?
Date de publication : 1 octobre 2016


Il existe de nombreuses formations en Ile-de-France, permettant de développer ses connaissances ou ses compétences professionnelles. Elles répondent à des besoins et objectifs spécifiques et peuvent déboucher sur un diplôme, un titre ou un certificat… Elles ne sont donc pas équivalentes. Avant de vous lancer dans une formation, faites le point sur vos objectifs, veillez au programme de la formation, au sérieux de l’organisme formateur et au type de validation que vous pourrez obtenir en fin de formation. Vous pouvez vous faire accompagner par des conseillers de Pôle Emploi, du PLIE ou de la mission locale (pour les moins de 26 ans) de votre quartier.


Formation diplômante

Les formations diplômantes permettent d’obtenir un diplôme d’Etat. Elles sont, parmi les formations certifiantes, celles qui permettent d’obtenir un diplôme tel que le CAP ou la licence. Selon les diplômes, les objectifs diffèrent : les diplômes de l’Education Nationale attestent des capacités à exercer des activités professionnelles et l’acquisition de savoirs généraux, alors que les diplômes d’autres ministères (de la santé, des affaires sociales, des sports et de l’agriculture…) ont une mission de professionnalisation, validant les capacités professionnelles et les performances dans l’exercice de l’activité.

Les diplômes sont classés par niveau selon le nombre d’années d’études suivies, et recouvrent différents statuts.
Les niveaux de diplôme :

  • niveau VI : brevet des collèges ou niveau de formation sans diplôme
  • niveau V : CAP ou BEP
  • niveau IV : Bac
  • niveau III : Bac +2 soit brevet de technicien supérieur (BTS), Diplôme Universitaire de Technologie (DUT), Technicien Spécialisé Conducteur de Travaux
  • niveau II : Bac +3 soit la licence professionnelle ou générale
  • niveau I : Bac +5 et plus, soit master, diplôme d’ingénieur et doctorat

Les statuts des diplômes :

  • Un diplôme est visé lorsque la qualité pédagogique de l’enseignement est garantie. C’est le cas des BTS, DUT, licence, master ainsi que les diplômes de bac + 3 à bac + 5 dont les écoles reconnues en ont fait la demande.
  • Un diplôme est inscrit ou enregistré si la formation est inscrite ou enregistrée au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) après avoir été évalué, reconnu et certifié par la Commission Nationale de la Certification Professionnelles (CNCP).
  • Un diplôme de licence, master ou titre d’ingénieur est habilité par le Ministère de l'Education Nationale.
  • Un diplôme est agréé par les organismes et associations de professionnels, c'est le cas, par exemple, des diplômes d’architecte d’intérieur et de journaliste. C’est un gage de qualité de la formation.
  • Dire d’un diplôme qu’il est "reconnu" par l’Etat est un abus de langage, seuls les établissements peuvent être reconnus par les ministères auxquels ils sont rattachés (Education Nationale, santé, Culture, Agriculture…)

Formation certifiante

On parle de formation certifiante dès lors qu’une formation est validée par un diplôme, un titre professionnel, un certificat de qualification professionnelle et enregistrée au RNCP. Ainsi, une certification professionnelle atteste de capacités à réaliser des activités professionnelles dans le cadre de plusieurs situations de travail et à des degrés de responsabilités déterminés.

Le certificat de qualification professionnelle (CQP) est une certification spécifique créée et délivrée par une branche professionnelle et reconnue par les entreprises qui y sont liées. Ce n’est pas un “diplôme” car il n’est pas élaboré sous la tutelle de l’Etat mais le certificat correspond à des listes établies par les commissions paritaires nationales de l’emploi des branches professionnelles, en fonction du niveau de qualification visé et du niveau de responsabilité professionnelle auquel il donne accès. La valeur d’une formation certifiante peut être indiquée par des normes (ISO, AFNOR….).
A visée professionnelle, ces formations s’adressent à un public adulte, déjà entré dans la vie active. Elles permettent de monter en compétence sur un métier précis quand il n'existe pas de diplôme correspondant, à compléter un diplôme ou à répondre à de nouveaux besoins de qualification pour les personnels des branches (innovation technologique, organisation du travail, nouveaux produits).

Un titre professionnel est une certification délivrée par le Ministère chargé de l’emploi. Il atteste des compétences, aptitudes et connaissances permettant l’exercice d’activités professionnelles qualifiées. Les titres professionnels s’adressent à toute personne sortie du système scolaire, déjà engagée dans la vie active, qu’elle soit titulaire d’un contrat de travail ou à la recherche d’un emploi.

Formation qualifiante

Les formations qualifiantes ont une visée professionnelle plus immédiate. Elles ne donnent accès à aucun titre ou diplôme. Cependant, l’attestation de stage délivrée en fin de formation ou le certificat d’aptitude lié au milieu professionnel sanctionne une qualification professionnelle acquise. Elles peuvent être reconnues par les employeurs dans le cadre d’une convention collective.
Elles durent souvent moins d’un an et sont effectuées en interne ou dans un organisme de formation.

Le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) recense les différentes certifications professionnelles. Il est possible de rechercher diplômes, titres à finalité professionnelle et certificats de qualification, en fonction du domaine professionnel ou par mot-clé. Pensez à consulter le site avant de vous inscrire dans une formation.

Les formations professionnelles peuvent se faire à différentes périodes de la vie, et peuvent être notamment financées via le “compte personnel de formation” (CPF).

Depuis 2015, dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle, les Commissions paritaires nationales de l’emploi (CPNE), constituées des partenaires sociaux de chaque branche professionnelle, élaborent les listes des formations éligibles au Compte personnel de formation.
En mai 2016, Défi Métiers a publié un premier recensement des certifications de français visées, un an après la mise en oeuvre du CPF. Au 24 avril 2016, 21 certifications sont visées :

  • Test d'évaluation de Français,
  • Bultats,
  • Bright language FLE,
  • Diplôme de compétences en langue (4 composantes),
  • Maîtrise des compétences clés propreté,
  • Certificat Voltaire,
  • Certificat de formation générale,
  • Diplôme d'études en langue française (A1/A2/B1/B2),
  • Delf Pro (A1/A2/B1/B2),
  • Habilitation passation (Dilf, Delf),
  • Certificate of language proficiency.

Plan & En savoir plus